Go to  Advanced Search

L’art dramatique dubillardien : étude thématique, technique et critique

Show full item record

Files in this item

Files Size Format Description   View
UBC_1975_A8 S55.pdf 4.630Mb Adobe Portable Document Format   View/Open
 
Title: L’art dramatique dubillardien : étude thématique, technique et critique
Author: Sing, Pamela Verolyne
Degree Master of Arts - MA
Program French
Copyright Date: 1975
Abstract: "Le nouveau théâtre" fait de recherches et d'expériences, travaille à se situer, se définir. Le théâtre de boulevard, dont l'objectif principal consistait en l'amusement de son public, a fait son temps. Nous sommes certes tout aussi loin d'un autre vieil instrument théâtral, c'est-à-dire de la perpétuelle remise en question de la condition humaine et de la société, de la prise de conscience des liens qui unissent l'individu aux "autres." On voit les dramaturges contemporains écartelés entre la gravité du constat social ou métaphysique lié à notre époque et le besoin d'une gaîté saine qui procure l'oubli. Pour être fidèle à notre temps,le théâtre contemporain rie doit ignorer ni celle-ci ni celui-là. Doit-on conclure que déchiré par deux tendances extrêmes, le théâtre de nos jours doit souffrir d'une incongruité esthétique? Pour examiner ce problème, nous avons choisi de faire une étude du théâtre de Roland Dubillard qui à notre avis, est un des auteurs les plus représentatifs de notre époque. Depuis quinze ans, la cocasserie de ses pièces dramatiques fait rire Paris. Depuis quèlque.-teipps, ses sketches drôles ont ravi le vaste auditoire de la radio française. Or, curieusement, on découvre qu'à la source de l'oeuvre dubillardienne, s'impose un désespoir singulier devant l'aliénation irrécusable et irré-médiable de l'homme. Certains aspects de l'univers, qu'ils tiennent soit de l'homme lui-même, soit d'un domaine supra-humain, font de l'homme un "domestique" (terme employé par le dramaturge lui-même) sans recours dans son propre monde. Au premier abord, le rôle que pourrait jouer l'humour dans un drame si désolant semble inconcevable. A la réflexion cependant, on se rend compte que le burlesque, le vaudeville même, contiennent des éléments de provocation: c'est cela même qui fait rire. Ainsi, un théâtre qui . invente le rire là précisément où le sérieux voudrait l'interdire et qui fait surgir le plaisant et le plaisir de situations qui d'ordinaire s'y prêtent le moins atteste-t-il tout seul la profonde vérité humaine si subtilement contenue. Le théâtre dubillardien donc, nous met en face de notre condition navrante, mais fournit aussi le moyen de supporter cette vérité: l'hu-mour. Notre étude sur ce théâtre tout récent et original démontre que l'humour dubillardien emporte tout sur son passage. Il tient sa forme de la réalité quotidienne et sa puissance de tout ce qui veut sty soustraire. Grandeur de la dérision, misère du rien, les contrastes qu'offrent les spectacles actuels de Roland DuB.illard ne sont autres que le témoi-gnage de la dualité humaine.
URI: http://hdl.handle.net/2429/20077
Series/Report no. UBC Retrospective Theses Digitization Project [http://www.library.ubc.ca/archives/retro_theses/]

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record

All items in cIRcle are protected by copyright, with all rights reserved.

UBC Library
1961 East Mall
Vancouver, B.C.
Canada V6T 1Z1
Tel: 604-822-6375
Fax: 604-822-3893