Go to  Advanced Search

Amphitryon, Oedipe, et Antigone : trois mythes portes a la scene

Show full item record

Files in this item

Files Size Format Description   View
UBC_1969_A8 G47.pdf 9.322Mb Adobe Portable Document Format   View/Open
 
Title: Amphitryon, Oedipe, et Antigone : trois mythes portes a la scene
Author: Gerard, Sheila G.
Degree Master of Arts - MA
Program French
Copyright Date: 1969
Subject Keywords French drama -- 17th century; French drama -- 20th century; Mythology, Classical
Abstract: La mythologie a fourni un point de départ riche en possibilités a l'écrivain dans tous les domaines littéraires et à toutes les epoques. Des dramaturges successifs ont repris et remodele les mythes qui ont été mis en scene par les anciens. Nous avons choisi, en vue de montrer l'adaptabilité et l'attrait universel du mythe, les trois grandes le-gendes d'Amphitryon, d’Oedipe et d'Antigone dans le traite-ment qui leur a été accorde à trois époques tres différentes, prenant comme base celui de l'antiquité, ensuite celui du dix-septieme siecle et finalement celui du vingtieme siecle. L'Amphitryon de Plaute a trouve echo dans celui de Moliére et l'Amphitryon 58 de Giraudoux. Sophocle avec son Oedipe montra le chemin à Corneille et à Gride pour leurs adaptations de la mime llgende. Quant à la legende d'Antigone Buripide mit en scéne le conflit des freres dans Les Pheniciennes, piece qui servit de modele à La Thébaide de Racine et c'est à Sophocle qu'Anouilh fut redevable de l'inspiration de son Antigone. Le mythe semble correspondre k un besoin profond et fondamental chez l'ecrivain. Celui-ci se trouve, comme tout homme, attiré, peut-ltre malgre lui, vers la mythologie qui, d'apres Preud et ses disciples, est une transposition des impulsions psychiques, refouilées mais présentes chez tous les etres. En outre le mythe lui offre des ressources dra-matiques pratiques en ce qu'il fournit un théme tout fait qu'il peut adapter selon ses goftts. Ainsi nous avons vu que dans le mythe d'Amphitryon Moliére vit la possibilité de développer le theme du dydoublement et d'en exploiter l'élement comique, tandisque Giraudoux s'interessa davantage a la confrontation de l'humanite et du cosmos en se vouant a la fantaisie verbale qui trouve naturellement sa place dans une telle situation. Gorneille adapta la légende d'Oedipe de faconna y inserer le theme de l'amour, tout en gar-dant 1'element legendaire de la liberty humaine mise en question par la volonte divine; aspect que Gide, humaniste a fond tourna a son avantage pour/une victoire totale a l'homme. Ce fut la présence d'une grande passion motrice qui attira Racine vers la lutte fratricide. Anouilh, par contre, opta pour Antigone, personnage ideal pour symboliser ses id!es sur le régne de l'enfance. Le dramaturge peut trouver dans le mythe une camouflage pour la representation d'un conflit d'attitudes qui lui per-met d'aborder des problémes délicats sous des exterieurs neutres. Le mythe fournit egalement une''fag.on de dormer une forme a la realite contemporaine. Mais, ambigu, le mythe apporte au dramaturge a la fois ordre et liberte puisque, tout en exercant sur l'ecrivain une certaine contrainte, il lui laisse la possibility d'eVasion dans l'adaptation. Le caractere lygendaire du mythe n'exclut pas ce qui est contem-porain a l'ecrivain qui peut, a l'aide d'anachronismes, donner a son oeuvre des aspects actuels. Le mythe, ainsi deguise nous montre des problemes qui rongent 1'auteur et, par extension, son époque. Le mythe est une sorte de défi en ce qu'il est à la fois rigide et flexible. En outre dans la mesure ou il est négation de tout ce qui est réaliste le mythe crée d'emblee entre le héros et le public une certaine distance que l'auteur est libre de diminuer ou d'augmenter selon ses buts. De cette distance ressort une impression d'élévation et d'universalité. Nous avons vu dans le mythe un moyen sur d'atteindre le plus grand public et de realiser l'unite de tous les spectateurs. En presentant au public une vieille histoire l'auteur cree et joue sur une complicity qui sert de terrain fertile pour semer de nouvelles idees; ou plutot de nouvelles facons d'envisager les mimes problemes éternels. L'écrivain, soueieux de decouvrir la clef du mystére de la creation et de 1'existence se tourne vers le mythe qui evoque les regions lointaines et nebuleuses des debuts de l'homme. L'une des principales préoccupations de l'écrivain de tous les siécles n'a-t-elle pas été, n'est-elle pas toujours de s'interroger sur le sens de la vie? II a trouvé dans la mythologie une fagon symbolique d'atteindre ce but.
URI: http://hdl.handle.net/2429/35552
Series/Report no. UBC Retrospective Theses Digitization Project [http://www.library.ubc.ca/archives/retro_theses/]
Scholarly Level: Graduate

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record

All items in cIRcle are protected by copyright, with all rights reserved.

UBC Library
1961 East Mall
Vancouver, B.C.
Canada V6T 1Z1
Tel: 604-822-6375
Fax: 604-822-3893